La naissance du SÉSUM

Le Syndicat des étudiant.es salarié.es de l’Université de Montréal (SÉSUM) a été fondé dans la foulée du mouvement de syndicalisation universitaire mené par l’Alliance de la Fonction Publique du Canada. Deux campagnes de syndicalisation sont menées à l’Université de Montréal entre avril 2006 et mars 2007. Le 4 juillet 2007, le SÉSUM est accrédité en tant que représentant des auxiliaires d’enseignement et de recherche.

La première convention collective a été signée quelques mois plus tard, augmentant le salaire des membres, balisant les contrats de travail et s’attaquant aux heures non payées. En automne 2009, une deuxième campagne de syndicalisation est lancée par le SÉSUM afin de recruter les assistants et assistantes techniques. La campagne est un succès et le syndicat entame la première négociation de cette accréditation à l’hiver 2011.

Le SÉSUM aujourd’hui

Aujourd’hui, le SÉSUM représente tous les étudiants et toutes les étudiantes de l’Université de Montréal qui obtiennent des contrats d’auxiliariat de recherche, auxiliariat d’enseignement ou d’assistanat technique ainsi que tous les assistants et toutes les assistantes techniques qui ne sont pas étudiants ou étudiantes à l’UdeM.

En tant que représentant des étudiants et étudiantes salariées, le SÉSUM cherche à défendre les intérêts de tous ses membres et à améliorer leurs conditions de travail. Le tout dans une perspective intersyndicale et de syndicalisme combatif cherchant à améliorer les conditions de tous les travailleurs et de toutes les travailleuses. Le SÉSUM met aussi plusieurs ressources à la disposition de ses membres pour leur offrir un environnement de travail agréable, pertinent et épanouissant.